Nouvelles : Un robot sexuel est sur le point d'être commercialisé et l'une de ses fonctions suscite une controverse majeure

Un robot sexuel est sur le point d'être commercialisé et l'une de ses fonctions suscite une controverse majeure

Détails ici...

Publié le par Dernière Heure dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3,588 3.6k Partages

Matt McMullen, l'inventeur du robot Harmony, est sur le point de commencer à vendre sa création au grand public et il affirme qu'il s'agit du premier robot sexuel à être officiellement commercialisé.

L'homme travaille sur sa création depuis 2014 et elle se retrouvera sur le marché dès janvier prochain. Les clients pourront se la procurer en échange d'une somme se situant entre 7 600£ et 15 200£, tout dépendant des particularités exigées par l'acheteur. Ces robots suscitent à la fois curiosité et controverse, alors que plusieurs se questionnent maintenant à savoir si la technologie va trop loin. 

L'équipe du Daily Mail a passé un peu de temps en compagnie d'Harmony et ils ont constaté qu'elle était capable de parler ainsi que de faire des blagues. Le propriétaire peut choisir entre 18 types de personnalités différentes, comme sensuelle ou gênée, ce qui permet à l'acheteur de vivre une expérience optimale. 

On peut aussi choisir entre 30 types de visages, 16 types de corps, une poitrine ajustable allant de ''AA'' à ''Triple F'', 19 différents types de mamelons ainsi que 11 types de parties génitales. C'est complètement fou! 

On peut aussi la programmer de façon à ce qu'elle soit réticente à avoir des rapports sexuels. À ce moment, elle demandera à la personne d'arrêter si on la touche à des endroits intimes, ce qui soulève l'indignation de plusieurs personnes. Effectivement, on doit s'attendre à ce que plusieurs personnes aient du sexe non-consensuel avec leur robot, ce qui aurait pour effet de normaliser le viol d'une certaine façon. 

Les gens avec des déviances au niveau sexuel pourront donc se servir du robot afin de donner réalité à leurs fantasmes les plus tordus et cela en choque plusieurs. Plusieurs personnes ont déjà manifesté de l'intérêt pour s'en procurer un au courant des prochaines semaines. 

Qu'on le veuille ou non, cette technologie frappe à nos portes et ce n'est qu'une question de temps avant que ces poupées envahissent le marché. Est-ce que ça va trop loin selon vous ou s'agit-il tout simplement d'une bonne alternative pour ceux qui ont du mal à trouver un partenaire ou bien qui n'ont tout simplement pas envie de fréquenter de vraies personnes? 

Partager sur Facebook
3,588 3.6k Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Daily Mail